Faire un stage de sensibilisation à la sécurité routière

Le stage de sensibilisation à la sécurité routière, comme son nom l’indique, est un séminaire formation qui porte sur la prévention et la réitération des comportements dangereux ne respectant pas le Code de la route. Il ne s’agit pas d’un rappel formel du Code de la route, ce n’est pas non plus un examen complémentaire du permis de conduire. Il consiste à soulever les idées et les thèmes qui tournent autour de la sécurité routière afin de modifier le comportement et l’appréciation des stagiaires par rapport au danger sur la route. Ce stage qui dure 2 jours pour une durée exacte de 14 heures, est supervisé par 2 animateurs. Le premier doit être titulaire d’un BAFM (Brevet d’Aptitude à la Formation des Moniteurs Auto-école) et l’autre est un psychologue qui a suivi un enseignement spécifique à l’INSERR (Institut National de Sécurité Routière et de Recherches). Le stage regroupe entre 6 et 20 stagiaires.

Les types de stages de sensibilisation

On retrouve différents types de stages de sensibilisation à la sécurité routière.

Le stage volontaire

C’est un stage auquel l’on s’inscrit volontairement. Il a pour but d’octroyer à ses participants 4 points au maximum afin que ceux-ci ne soient pas sous le coup d’une invalidation de permis pour défaut de point. Le participant doit respecter le délai d’un an et un jour pour pouvoir le refaire.

Le stage obligatoire en permis probatoire

Généralement effectué en période de probation, ce type de stage est imposé aux personnes qui commettent une infraction avec l’incidence de leur valoir un retrait de 3 points au minimum. Il faut noter que le stage en période probatoire n’exclut pas la personne du remboursement de son amende. Au bout du stage, les participants ont la possibilité de récupérer des points.

Le stage obligatoire de justice

Encore appelé stage de justice, ce type de stage est proposé par le tribunal pour les cas de peine complémentaire, alternative à une poursuite judiciaire ou composition pénale. Les personnes qui participent à ce stage n’ont pas la possibilité de récupérer le moindre point.

Les sanctions pour un stage obligatoire non effectué

Lorsqu’un stage obligatoire n’est pas effectué, la personne s’expose à des sanctions selon le type de stage prévu :

  • Pour un stage en permis probatoire, la personne peut être convoquée pour une date ultérieure, condamnée à verser une amende (135 euros), elle peut voir son permis suspendu jusqu’à 3 ans, ou elle peut perdre la possibilité de recevoir le remboursement de son amende.
  • Pour un stage imposé par la justice, la personne court le risque de se faire condamner pour les peines prévues auxquelles le stage constituait une alternative.

Le contenu de la formation pendant le stage

Pendant les 2 jours de stage, les activités sont bien reparties pour occuper les 14 heures prévues.

Le premier jour, les activités débutent par un tour de table pendant lequel une présentation des moniteurs, des participants et de l’objet du stage est faite. Ensuite, les animateurs édifient les participants sur la sécurité routière en général en leur présentant l’historique de l’évolution de celle-ci, les méthodes appliquées et les statistiques regroupant les résultats obtenus. Puis, ils vont entretenir tour à tour les participants sur les accidents de la route, la perception de la route que possède chaque automobiliste, l’analyse des différentes infractions avec le champ visuel et le temps de réaction de l’automobiliste.

Le deuxième jour, la formation va s’appesantir sur les sujets comme étudier les accidents en groupe, connaître les causes qui conduisent inévitablement à un accident de voiture, etc. à la fin, une synthèse des 2 jours de stage est faite et un dernier tour de table sert permet d’avoir les impressions des uns et des autres avant de se quitter.

A la fin du stage de sensibilisation, une attestation est remise à chaque participant. Elle est destinée à prouver que la personne a effectivement assisté à la formation. Les points récupérés sont ajoutés à votre permis dès le lendemain, cependant la lettre indiquant le rattrapage des points peut prendre quelques mois avant d’arriver.